94C90F85-1224-402C-8F2E-403ED63EC8B1.jpeg
3CA76A3B-875B-4103-BC29-2FBA0B53F5E1
2B4FD4A7-2A08-495A-B61F-D0EFB76827F2
B42D80F1-07BB-4F8D-9F2C-080284FC4FAA
32100EB3-A0ED-4390-A8B8-2646C9BB2CF6
13FAE9D5-DE59-4898-8A95-5E0EB80E4D70
2EBE7B8C-C0E6-48B4-9108-78598D8008BB

Pierre Peeters

Instants d’humanité

Cette première monographie du photographe Pierre Peeters reprendra une sélection de ses images les plus significatives réalisées entre 1978 et 2018. Soit 40 ans de photographies qualifiées d’humanitaires selon le vocable contemporain.

Pour sa première exposition J’ai regardé ses petits tenue à Etterbeek en 1979 dans le cadre de l’Année internationale de l’enfance, un journaliste de La Libre Belgique, dans son article « La photographie dans sa diversité évoquant Léonard Misonne, Walter Sack, Lucien Clergue, Jean-Loup Sieff, Jean Dieuzaide, Denis Brihat, précisant l’« apport de Pierre Peeters. D’une manière extrêmement directe, qui en fait un acolyte de Cartier-Bresson, il a surpris l’enfance dans ses gestes les moins mis en scène. C’est un impact garanti. Le photographe sait saisir l’instant… » (LB 19.10.1979).

Qurante ans plus tard, en 2015, le blogueur David Nollet, spécialisé pour présntr les grands photographes internationaux, redécouvrira, par hasard, le premier livre de Pierre Peeters. Après un contact, il écrira in http://www.cape.ag/?tag=pierre-peeters

 « Indeed, in the mid-eighties Peeters had been a member of the Brussels based photographers’ generation of (among others) Gilbert Fastenaekens, Harry Gruyaert and John Vink. He was, what is called an emerging talent. He also was already a photobook man and his books, « Portrait Intérieur » (1980), « Gens de mon pays » (1985) and « Photographies d’Espagne » (1986) were widely acclaimed in the national press.

At his office, we could have a look at these books that contain beautiful and deeply humane photographs (Peeters mentions Martine Franck as one of his inspirators). They share an open, non obstrusive style, interesting documentary evidence and also this complicity between photographer and subject that we have already described in our previous post.

But today, these images are in a certain sense “far away” indeed because Peeters undeniably did leave the epicentre and he never confirmed his name as a social documentary photographer in the wider photography society. Peeters evolved as an industrial studio photographer and as editor photographer of books dedicated to the cultural heritage of the region where he is residing already more than 30 years by now. Today he is the founder/director of Wapica , a cultural heritage institution which is supported by the King Baudouin Foundation and by a permanent scientific staff, securing its future. »

 

C'est après cette rencontre que l’idée de faire un livre reprenant les meilleures images prit naissance.

Le travail quasi de sauvetage de la mémoire culturelle de « l’ethnie » des Marolliens fut salué par la presse belge. Par la suite, ses images sur la Belgique, plus de cinq années de reportage, furent apprécié par Hergé lui-même qui, quelques semaines avant son décès, accepta de préfacer son livre par une planche de Quick et Flupke où se tient, dans la foule, un photographe. Tout le surréalisme de la Belgique. Ces images furent présentées à Epernay lors d’un hommage à Jacques Brel, grand inspirateur du livre « Gens de Mon Pays. Pierre Peeters reçu les louanges de François Rauber, Georges Descrières, Raoul Manez, Jean-Claude Drouot et bien d’autres dont la fille de Jacques Brel.

Pierre Peeters en 1981 fut le premier photographe à exposer à l’ancien carmel de Mont-sur-Marchienne qui deviendra le Musée de la Photographie de Charleroi. Sa dernière exposition fut à réalisée à la rue Haute à Bruxelles, au cœur des Marolles en 2018. Certains habitants se sont reconnus sur les photos quarante ans après. 

 

En ayant reçu son livre, David Bruce Duncan (Studio Gallery) de New-York lui écrira : « Your very talended photography art book have been widely appreciated and viewed in my studio. Many art appreciators and art critics have commented on how different and unique your camera eye when compared to the American master. Yours photos seem to glorify the common man in his natural environnement. (New-York, 20 october 1985). »

 

Un grand reportage sur l’Espagne et le Portugal, fit l’objet d’une exposition internationale Bruxelles, Milan, Caracas… Mais son travail de reporter photographe fut brusquement arrêté en 1985. Pour quelques associations, il fera encore des reportages humanitaires et de « mémoire » au Sri Lanka, Congo, Sénégal, Côte d’Ivoire… dont les images sont pour la première fois éditées dans un livre.

Pierre Peeters mènera une carrière de concepteur - éditeur de livres d’art pour des associations et autres éditeurs (La Renaissance du livre, Hainaut Culture Démocratie, Fondation Pasquier Grenier, Luc Pire). Il créera la maison d’édition Incipit pour le diocèse de Tournai et les éditions Wapica asbl. A son actif, il a plus de 55 titres réalisés en moins de 15 années.

Sur 432 pages et autant photographies, c’est tout l’art de la narration poétique et dramatique de quelques facettes de notre société et cela dans la grande tradition d’Albert Doisneau, Henri Cartier, Cartier-Bresson, Martine Franck, Fulvio Roiter, Sabine Weis, Tony Ray-Jones, Brassaï…

 

Leçon de photographies et leçons d’humanité. Les images de Pierre Peeters font partie de la mémoire culturelle collective. 

Le livre Pierre Peeters reprendra les meilleures images de la Marolle et de la Samaritaine, de la Belgique, de l’Espagne, des enfants Talibés à Saint-Louis, de la Pauvreté à Tournai mais aussi quelque images et portraits des ses rencontres : Rose Tuyschaver, Benjamin, Toots Thielemans, Jean-Claude Sauer, Annie Girardot et Bernard Fresson, et quelques « clins d’œil pour des personnalités recevant un de ses livres d’art : le couple royal Mathilde et Philippe, la princesse Claire et d’autres.

Contributeurs

En attente

Les partenaires, les sponsors, les mécènes

En attente

Le livre

Format : 32 x 25 cm,

Estimation à ce jour ± 400 pages,

papier 170 gr, impression full quadri,

couverture cartonnée imprimée quadri plastifiée mat anti-griffe.

Le livre entre dans la collection Cultura Memoria

Sortie du livre programmée en 2023

Si ce projet vous intéresse, dès à présent vous pouvez nous contacter

et on reprendra contact avec vous quand le livre sera abouti et mis en souscription. 

Tout renseignement : pierre.peeters@wapica.be